Cinq nouveaux projets de maturation pour AxLR

Un nouveau projet vise à développer un dispositif innovant de détection et caractérisation des cellules tumorales circulantes, en analysant un simple échantillon sanguin, pour les diagnostic, pronostic et théranostic en oncologie. Il est Issu des travaux du LCCRH (Laboratoire Cellules Circulantes Rares Humaines), EA2415 (CHU Montpellier et Université de Montpellier), et en partenariat avec l’ESPCI Paris (École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielle).

Le projet « BSTM », porté par un Maître de Conférence de l’Université de Montpellier et chercheur au LIRMM (Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier, Université de Montpellier/CNRS) a pour ambition la conception d’un capteur de serrage autonome et communiquant, capable de donner l’alerte en cas de défaut.

A la suite des résultats favorables résultant d’un premier programme de maturation initiale financé par AxLR, le projet ION-EX dont l’Institut Charles Gerhard (ICGM) est à l’origine, poursuit ses développements dans le cadre d’une maturation standard en étroit partenariat avec un industriel du secteur, dans l’optique d’optimiser la synthèse de liquide ionique et d’aboutir à la construction d’un démonstrateur.

L’ICGM est également impliqué dans un projet de maturation initiale sur les catalyseurs hybrides pour piles à combustible à électrolyte polymère qui a pour objectif la mise au point de catalyseurs économiquement plus compétitifs.

Enfin, le projet « FRANTIC : Furylation for Renewable And Novel aromaTICs » qui valorise les travaux de l’UMR IATE (Ingénierie des Agro-polymères et Technologies Émergentes – INRA, Montpellier SupAgro, CIRAD, Université de Montpellier) intègre également la SATT pour un programme de maturation initiale qui vise à renforcer la propriété intellectuelle du projet et à optimiser les protocoles et rendements. Le projet résultant d’un Appel à Propositions conjoint avec le LabEx Agro bénéficie d’un co-financement d’Agropolis Fondation.