naNOcomp

Matériaux nanocomposites pour la délivrance controlée de NO

Etablissement(s)

Université de Montpellier, CNRS, Ecole Nationale Supérieure de Chimie

Laboratoire(s)

Institut Charles Gerhardt Montpellier

PI

Brevet

Partenariat recherché

Licensing

Contexte

Le monoxyde d’azote (NO) est une molécule gazeuse possédant de nombreuses fonctions biologiques. La délivrance d’une quantité contrôlée, quantifiable et biologiquement significative est d’intérêt pour de nombreuses applications in vitro et in vivo. L’une des sources bien connues de NO est le nitroprussiate de sodium, pour lequel l’action hypotensive a été démontrée en 1929. Son avantage majeur par rapport aux autres médicaments hypotensifs est que, lors de l’ajustement du taux de dose, il y a une réponse très rapide, sans risque de surdose. Cependant, l’emploi de nitroprusside est limité parce que la délivrance de NO s’accompagne de la libération de cyanures libres qui peuvent présenter un risque de toxicité sous certaines conditions.

Bénéfices

Le matériau mis au point par le laboratoire comporte une matrice biopolymère incorporant des complexes oragnométalliques pouvant libérer du NO, cette liberation de NO étant contrôlé par un déclencheur (stimulus extérieure). Pour chaque molecule de NO relarguée, le matériau se rearrange, limitant ainsi le relargage de cyanure à une dose 1000 fois inférieure à celle que relargue le nitroprusside.

Applications

Dispositifs médicaux

Cosmétiques