PROJET DOCK 5

Développement de nouveaux composés pour le traitement des pathologies liées à une hyper résorption osseuse.

Etablissement(s)

CNRS, Université Montpellier

Laboratoire(s)

Center for Macromolecular Biochemistry Research

PI

Brevet

Partenariat recherché

Industrie pharmaceutique

CONTEXTE

L’ostéolyse est une destruction du tissu osseux. Elle peut être physiologique ou pathologique. Différents types de cellules font le remodelage des os : – Les ostéoclastes désagrègent la matrice osseuse ancienne ou affaiblie et s’en débarrassent. – Les ostéoblastes la remplacent par une nouvelle matrice osseuse. Les traitements actuels utilisés pour les maladies ostéolytiques (bisphosphonates et Denosumab) entrainent l’apoptose des ostéoclastes et le Denosumab qui empêche leur différenciation. On constate une perte secondaire de la formation osseuse. L’approche proposée cible l’activité des ostéoclastes mais pas leur différenciation ni leur survie, et permet donc de palier ce problème.

BENEFICES

Le projet concerne le développement de nouveaux composés pour le traitement de maladies ostéolytiques. Plus spécifiquement, ces composés permettent d’inhiber l’activation de Rac par Dock5, empêchant ainsi l’activité des ostéoclastes sans les détruire et la dégradation osseuse pathologique. Les applications concernent le traitement de maladies ostéolytiques : l’ostéoporose post-ménopause, les métastases osseuses ou l’ostéolyse induite par l’inflammation comme la polyarthrite rhumatoïde. L’équipe projet a démontré l’efficacité d’inhibiteurs de Dock5 dans des modèles murins pour ces trois maladies. Les inhibiteurs sélectionnés présentent l’avantage de ne pas provoquer un arrêt secondaire de la formation osseuse car ils ne suppriment pas les ostéoclastes contrairement aux traitements existants. Dans le cadre du projet DOCK5, l’équipe projet va se positionner prioritairement sur l’ostéoporose et les métastases osseuses qui présentent plus d’enjeux et une vraie stratégie de développement conjoint.

DOCK 5 IMAGE

APPLICATIONS

Santé, maladies ostéolytiques (ostéoporose post-ménopause, métastases osseuses ou ostéolyse induite par l’inflammation comme dans la polyarthrite rhumatoïde).